Comment savoir si mon chien est malade ?

Pour de nombreux propriétaires d’animaux, un chien représente bien plus qu’un animal de compagnie. C’est un membre à part entière de la famille. Aussi, lorsqu’il tombe malade, ça reste très bouleversant et le savoir souffrant est une épreuve émotionnelle très dure, surtout quand on sait qu’il pourrait en mourir.

Pour voir les assurances de chez santevet

La menace de son décès est une motivation suffisante pour être à l’affût des moindres signes de malaises sanitaires afin de procéder à une prise en charge rapide. Connaitre les signes de maladies chez un chien vous permettra de savoir s’il est malade, même s’il est toujours plus prudent de consulter un professionnel.

Être attentif aux symptômes

Toute la difficulté dans la reconnaissance des signes d’une maladie éventuelle chez votre chien réside dans votre capacité de pouvoir faire la part des choses entre une simple crise passagère et un réel malaise. C’est pour cela que la maitrise des symptômes réputés dangereux pour votre chien sera pour beaucoup dans la réussite de la phase d’observation. Mieux encore, cela pourra faciliter le travail du vétérinaire, car c’est vous qui parlerez au nom de votre chien si son état nécessite une consultation.

Il est des symptômes, signes d’un malaise passager comme des symptômes qui doivent alerter. Pour un chien qui montre des signes de nonchalance et de fatigue au point de refuser de se nourrir ou de se déplacer, vous pouvez le garder en observation pendant quelques jours. Il peut s’agir d’une crise passagère tant que sa température reste en dessous des 38°C.

Par contre, s’il se met à vomir ou à faire la diarrhée, avec des traces de sang, s’il est en détresse respiratoire ou encore s’il perd des poils en trop grande quantité, il y a lieu de s’inquiéter. Vous devriez être d’autant plus en alerte si la température de votre chien dépasse les 39°C.  C’est en effet le signe que son corps tente de combattre une infection et une raison suffisante pour l’emmener d’urgence voir un vétérinaire.

L’article de mon-assurance-chien.info vous expliquera comment vous y prendre pour souscrire à une mutuelle pour votre chien

Consulter un vétérinaire

De toutes, c’est l’option la plus raisonnable pour la survie de votre animal. Si les symptômes sont précurseurs d’une maladie grave, un vétérinaire aura les bons gestes pour la détecter rapidement et prescrire le traitement approprié.  Si la consultation d’un vétérinaire est vitale pour la survie de votre chien, il n’en demeure pas moins qu’elle demeure une option très couteuse. En effet, la moyenne en la matière tourne autour des 35€.

Cependant, ce chiffre est susceptible de grimper selon les régions et la notoriété du cabinet qui vous prendra en charge. D’ailleurs, la consultation d’un chien coûte généralement plus cher que celle d’un chat par exemple. Ne vous étonnez donc pas de devoir payer jusqu’à 50€ pour faire consulter votre chien.

Dans ces cas-là, il est toujours préférable d’avoir une bonne couverture telle une assurance animaux. Par-dessus tout, il est important que la formule que vous aurez choisie prenne en charge les frais de consultation. Ce sont souvent les formules dites privilège ou prémium qui remplissent ce critère ; les formules de base se limitant au remboursement des frais de soin en cas d’accident, de maladie ou d’interventions chirurgicales.

A lire aussi : Le guide d’achat de la poussette canne

consang